Spectacles et concerts

L'actualité en France


Cuncordu e Tenore de Orosei

Chants polyphoniques sacrés et profanes de Sardaigne

Le 5 mai à 12h30 au grand auditorum de Confluence de Lyon

Le chant sarde constitue l'une des expressions polyphoniques les plus populaires de la Méditerranée. Omniprésent, il peuple la liturgie autant qu'il rythme les fêtes paysannes, aux confins du profane et du sacré.
Cet ensemble originaire d'Orosei, ville de l'Est de la Sardaigne, s'est spécialisé à la fois dans les chants sacrés (dits ­« a cuncordu »), typiques des confréries religieuses et les chants pastoraux (« a tenore ») que l’on peut entendre dans les bars ou lors des fêtes villageoises.
Le cantu a tenore est inscrit depuis 2005 par l’UNESCO sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Ce chant très singulier, aux sonorités gutturales, est considéré comme l’expression la plus ancienne de la polyphonie occidentale.

Distribution
Patrizio Mura, voche del tenore, guimbarde, harmonica
Massimo Roych, voche del cuncordu, flûtes
Piero Pala, mesuvoche del tenore e del cuncordu
Gian Luca Frau, cronta del tenore e del cuncordu, guimbarde
Mario Siotto, basso del tenore e del cuncordu

pour en savoir plus : http://www.museedesconfluences.fr/fr/evenements/cuncordu-e-tenore-de-orosei

voir aussi le concert "Il rito e la memoria" avec Paolo Fresu, Diederik Wissels et le Quatuor à cordes Alborada ci dessous

Paolo FRESU est né en 1961 à Berchidda en Sardaigne. Electricien le matin pour payer ses études au conservatoire de Sassari, il découvre le jazz dans les années 80 avec Lee Morgan. Il revendique l'héritage de Miles Davis et de Chet Baker. En 1996 il reçoit un Django d’or et le prix de l’Académie du jazz pour son album « Night On The City », Tête de file de la "nouvelle vague transalpine", Paolo a rencontré Paris et il s'éclate dans la capitale. Il parle français et il reconnait "aimer toutes les musiques".


Un livre sur Paolo FRESU aux
Edizioni Condaghes.
Pour accéder au site de cet éditeur cliquer sur la couverture ci dessus.


Le trompettiste sarde signe son grand retour en Quintet sur le prestigieux label blue Note (EMI) Son nouveau CD a pour titre KOSMOPOLITES

Visitez les sites
le site officiel: www.paolofresu.it
mais aussi:
www.paolofresuquintet.com
www.timeinjazz.it
www.thanitart.com/paolofresu
www.pannonica.it

Le trompettiste sarde
Paolo Fresu
Quintet



Prochains concerts

Le 4 mai  à 20h30 au Grand auditorium de Confluence à Lyon en duo avec le pianiste Diederik Wissels Au menu, improvisations libres et programme concocté pour le musée.
plus d'info :
http://www.museedesconfluences.fr/fr/evenements-groupes/paolo-fresu

Le 6 mai  à 20h30 au Grand auditorium de Confluence à Lyon
Il rito e la memoria
La rencontre artistique entre Paolo Fresu et le quatuor à cordes Alborada témoigne encore une fois de l’ouverture du trompettiste sarde, toujours prêt à confronter sa créativité à de nouveaux territoires.
Créé en 1996, le quatuor Alborada a développé un répertoire privilégiant la musique du 21e siècle  avec une attention particulière pour les auteurs minimalistes. Il participe aussi à de nombreux projets  impliquant jazz et musiques du monde, dont le projet Heartland avec David Linx et Paolo Fresu.
Il rito e la memoria est un projet qui  réunit le quatuor Albodora, le chœur de polyphonies sardes d’Orosei et le duo Fresu/Wissels. C’est une invitation au voyage, revisitant les grands maîtres classiques tels Claudio Monteverdi, Erik Satie ou le plus contemporain Arvo Pärt, un voyage au cœur du patrimoine musical de la Sardaigne magnifié par les compositions et improvisations de Paolo Fresu et Diederik Wissels.

Distribution
Paolo Fresu, trompette, bugle
Diederik Wissels, piano

Quatuor à cordes Alborada :
Anton Berovski, violon
Sonia Peana, violon
Nicola Ciricugno, violon alto
Piero Salvatori, violoncelle

Cuncordu e Tenore de Orosei :
Patrizio Mura
, voche del tenore, guimbarde, harmonica
Massimo Roych, voche del cuncordu, flûtes
Piero Pala, mesuvoche del tenore e del cuncordu
Gian Luca Frau, cronta del tenore e del cuncordu, guimbarde
Mario Siotto, basso del tenore e del cuncordu

pour en savoir plus :

http://www.museedesconfluences.fr/fr/evenements/il-rito-e-la-memoria

Paolo Fresu Quintet

Avec ce charme charbonneux des tombeurs cagliaritains, Paolo Fresu insuffle son lyrisme latin au cœur du plus libre des arts musicaux : le jazz.
De sa trompette coule cette sève méditerranéenne qui donne de la sensualité à la nouvelle vague du jazz européen. Paradoxal, le trompettiste sait imposer une présence presque fantomatique, une sonorité tendre et acidulée, parfois effacée. Il possède pour cela un tranchant particulier dans le phrasé, des lignes précises, élégantes, et simultanément une certaine langueur insulaire.
Né en 1961 en Sardaigne, Paolo Fresu a commencé l’étude de la trompette dès l'âge de onze ans.
Très présent sur la scène du jazz européen depuis une trentaine d’années, il compose également pour la danse, le cinéma et le théâtre.

Paolo Fresu est aussi directeur artistique du Festival “Time in Jazz” de Berchidda (Italie) et du label Tuk Music consacré aux jeunes espoirs européens.
Le trompettiste participe à toutes sortes de projets à géométrie et durée variables : les duos métisses (avec Nguyen Le, Uri Caine, Bojan Z ou Dhafer Youssef), les trios (PAF trio, Mare Nostrum avec Richard Galliano). Leader, il enchaîne les formations depuis 1995 : Quartet Palatino, Italian Quintet ou son fameux Kind of Porgy & Bess Sextet. Il s’illustre enfin régulièrement au sein de gros



Paolo ZEDDA ...il se produit à Paris


Visitez son site en cliquant ICI





le musicien sarde Gavino MURGIA

https://bolledicultura.wordpress.com/2014/09/24/alla-scoperta-della-musica-sarda/
Gavino MURGIA

gavino-murgia
www.gavinomurgia.com



Gavino Murgia est né à Nuoro, il poursuit un travail de recherche sur les particularité musicales de son île, notamment l'usage de la voix avec un saxophone et des instrument spécifiques à la Sardaigne, dans le contexte de la musique actuelle. Il a un label personnel dédié aux traditions sardes : Mankosa "la civiltà musicale dei sardi". Il a effectué de nombreux collectage auprès de musiciens traditionnels : launeddas, flûtes sardes et chanteurs.
Il posséde une voix de basse exceptionnelle, il est saxophoniste hors pair